L’été sera chaud

Depuis le 15 février, date du dernier article, il s’est passé des choses, beaucoup de choses.

En trois mots, nous avons doublé notre chiffre d’affaire, obtenus des projets plus gros, pas mal rigolé, pas mal stressé aussi, déménagé, acheté un autre véhicule, pensé à embaucher quelqu’un, ensuite reculé en se disant que c’était trop tôt, repensé à embaucher quelqu’un, passé des heures dans les bouchons lors de livraisons. Nous avons passé du temps à s’améliorer et à chouchouter les clients, devisé des projets fous, rencontré d’autres professionnels et encore rigolé.
Si vous nous suivez, vous connaissez à peu près les projets que nous avons réalisé ces derniers mois. Si c’est votre première fois sur notre site, vous pouvez aller nous voir sur notre instagram, nous essayons d’y mettre le plus de photos possible de notre travail et la vie de l’atelier.

Un déménagement bien comme il faut.

Après un an passé dans notre immmmmmmense atelier, nous avons eu une opportunité de nous installer, non loin de là (quelques centaines de mètres) dans un atelier plus petit, plus cosy comme disent les ricains, plus chaud l’hiver, plus frais l’été, propre et qui permet d’accueillir les clients de façon respectable.
Pour ceux qui veulent se projeter, nous avons déménagé les 300 mètres carrés de bazar d’atelier dans 110 mètres carrés à 3 sur 3 jours. Sous le soleil de plomb du luberon à cet époque de l’année (la semaine dernière)…

Un projet d’appartement complet

L’un des plus gros projet de ce printemps a été l’aménagement d’un appartement sur Aix en Provence, au centre ville. Outre l’accès ultra difficile (c’est beau le marché à Aix, mais pour y travailler…), le projet a été hyper intéressant. Du parquet au dressing, en passant par le meuble de salle de bain et la cuisine, sans oublier une verrière, une bibliothèque et un placard. Le tout sur mesure, en noir mat et bois. Les photos sont à venir, mais la cuisine (en cours) est visible ici

Un nouveau véhicule

L’activité est croissante, sur une genre de pente comme ça et donc nous nous sommes vite retrouvés bloqué pour les livraisons et les rendez vous client. Nous avons choisi d’acheter un véhicule qui permet de livrer et retirer en toute simplicité !

De la main d’oeuvre

On a commencé à deux. Benoit, l’ébéniste qui gère la partie technique, la fabrication,  les fournisseurs et le design (avec Victor). Et Victor, qui gère les clients, les devis (avec l’aide de Benoit) et la communication et qui aide sur les chantiers. Avec cette organisation, et notre croissance, on s’est rendu compte que cela ne suffisait plus. Il fallait de l’aide à l’atelier par quelqu’un de qualifier, et vite. Dans ce cas, nous serons plus efficaces en production et surtout plus rapide. Nous pourrons absorber le flux de clients plus sereinement.
En septembre, nous aurons donc, si tout va bien, quelqu’un avec nous.

L’aventure continue

Vous l’avez compris, on se régale et on continue à y croire. Il y a de la place pour de l’artisanat moderne et dynamique. Pas mal de place…